vendredi 21 décembre 2012

Alchimérie



Parmi les créatures vivantes qui peuplent Chiaroscuro, certaines ont des origines obscures, mais plusieurs résultent des travaux réalisés par les anciens alchiméristes. Les chimères, comme on nomme les créations de ces sorciers disparus, auraient été façonnées dans l’antiquité, pour affronter les armées de l’Hégémonie auxquelles s’opposaient les alchiméristes. De ces sorciers mystérieux, on n’a guère conservé de traces et leurs origines, leur patrie, leurs motivations sont encore matière à conjecture pour les historiens. Cependant, leur existence est attestée par les vestiges vivants de leurs travaux.

En effet, si les alchiméristes ont apparemment été vaincus par les conquérants venus d’Ikonia, certaines de leurs créatures ont survécu et se sont multipliées par la suite. Les deux espèces de chimères les plus connues sont aussi, comme de juste, celles qui ont le plus de contacts avec l’humanité. 
Dans les territoires nordiques des Terres Déchues, des meutes d’hommes-loups Lykres subsistent et négocient leurs services de guides ou de mercenaires aux communautés ainsi qu’aux voyageurs. Peu de ces chimères tentent de s'installer auprès des humains, car on a tendance à les considérer avec méfiance et, parfois même, avec une certaine révulsion. Sans compter ceux parmi les hommes-loups qui considèrent l'humanité comme méprisable ou haïssable. De fait, en dehors de quelques contacts commerciaux, la majorité des Lykres semble préférer une existence semi-nomade, au sein de leurs clans ancestraux.

Si les hommes-loups  vivent pour la plupart à l’écart des humains, il n’en va pas de même avec les félins Aioledis. On pense que ces chats supérieurement intelligents furent créés par les alchiméristes pour leur servir d’espions. Cependant, le mystérieux processus qui leur donna leur intelligence leur conféra également des yeux couleur de rubis, qui trahissent la véritable nature des chats chimériques … bien qu’ils soient souvent traqués et éradiqués par les humains méfiants, les chats aux iris sanglants sont parvenus à survivre et même prospérer au cœur des cités et des villages. En effet, bien qu’ils s’en défendent, certains n’hésitent pas à négocier avec eux pour obtenir les informations que les Ailoedis accumulent grâce à leur ruse et leur discrétion, malgré le stigmate qui les rend si faciles à reconnaître.

mercredi 5 décembre 2012

Ikonia



L’archipel d’Ikonia est le berceau d’une civilisation qui a énormément contribué à l’essor des sciences et techniques, y compris magiques, sur le continent où se déroule l’action de Chiaroscuro.

Autrefois, Ikonia parvint même à contrôler ses voisins en les rassemblant au sein de l’Hégémonie, sur les vestiges architecturaux et culturels de laquelle l’Empire de Celalta vit le jour. Mais les ikoniens finirent par se disputer et finalement, la puissance magique des factions rivales provoqua la dévastation de l’archipel et la fin de l’Hégémonie.

Plus d’un millénaire après ce désastre, les ikoniens ne sont plus que l’ombre des conquérants d’autrefois. La plupart vivent dans des communautés repliées sur elles-mêmes au sein des autres peuples, ou forment des petits groupes familiaux nomades. Ces derniers ne sont pas sans rappeler les gitans de notre propre monde, et il est difficile de faire la part entre les faits et les nombreuses histoires, pour la plupart peu flatteuses, qu’on raconte à leur propos. Il n’y a guère que dans le nord que les ikoniens sont parvenus à conserver une partie de leur puissance, en fondant l’Eglise Séraphique, organisée autour d'une doctrine philosophique qui prône le contrôle rigoureux de soi et le triomphe de la volonté humaine.

Cette « religion » a adopté comme icônes les Séraphins, les êtres ailés conçus par les anciens sorciers d’Ikonia et qu’ils pouvaient invoquer pour combattre leur ennemis. Les mêmes Séraphins dont on dit qu’ils dévastèrent l’archipel lorsqu’ils échappèrent autrefois au contrôle de leurs invocateurs. Et si l’Eglise enseigne toujours certaines formules de conception et d’invocation à ses membres, nul ne sait en dehors de ses dirigeants si elle détient encore les antiques secrets qui faisaient des invocations d’autrefois des puissances sans commune mesure avec les Séraphins actuels.

mercredi 28 novembre 2012

FIMAJE (2)

Un commencement est souvent modeste, mais c'était une bonne chose d'aller à FIMAJE. Merci aux organisateurs pour l'accueil, et pour le petit bout de table qu'il a été possible de débloquer à mon usage ^_^


Bah, sinon, comme on peut le voir ci-dessous, c'est toujours un peu marathon, les conventions, hein... y faut du carburant pour tenir la route. Pour ceux qui ne connaissent pas "l'autre côté du stand".



A part ça, j'étais en bonne compagnie, avec Bruno et Olivier, deux des illustrateurs des Ombres d'Esteren (projet bien connu des rôlistes, auquel je participais intensément ces trois dernières années), vu qu'on faisait aussi la causette avec le public sur les différents projets auxquels nous participons dans le cadre du collectif de création Forgesonges.


Comme on peut le voir, eux aussi doivent recourir à la potion magique des teneurs de stand, même s'ils en font un usage aussi régulier que modéré. C'est pas une course de vitesse, hein, c'est plutôt une course d'endurance.... on peut également voir le stand du Graal, le regroupement de multiples associations de jeux de simulation dans le Grand Sud. C'est grâce à eux qu'on peut pleinement participer à ce genre de manifestations (et que j'ai eu mon bout de table, aussi).


Et malheureusement, parce que je suis un boulet et que mon vieux phone était à sec de courant, j'ai pas pu prendre d'autres photos, de mes compères de Forgesonges, de ceux du Graal, ou des chouettes stands comme l'Atelier Fantastique et la Camériste. Je vous les recommande, et je me suis maudit, mais alors maudit... avec mon téléphone en rade.

Bref... je suis un gros noob !



lundi 26 novembre 2012

Père & Mère



Père Nuages et Mère Sylve sont considérés comme les créateurs du monde et fondamentalement, nul ne remet ce postulat en cause.

Père Nuages apparaît comme un immense titan fait de brume, qui parcourt sans cesse Chiaroscuro pour de mystérieuses raisons. Les tentatives d’entrer en contact avec lui sont toujours infructueuses et, s’il lui arrive de s’arrêter parfois pour examiner quelque chose, nul ne sait ce qui motive sa curiosité silencieuse.

A l’inverse, Mère Sylve ne se manifeste que dans les rêves, comme un arbre doté d’un visage aux contours indéniablement féminins et aux yeux d’émeraude. On croit qu’elle vit au cœur de Primasilva, la grande forêt primordiale, mais seules quelques légendes antiques évoquent des héros qui seraient parvenus, autrefois, à atteindre les profondeurs ultimes de Primasilva.
Plusieurs fois par an, Père Nuages s’enfonce dans Primasilva et rejoint Mère Sylve. Le monde est bouleversé par cette rencontre, la Grande Conjonction, et de nouveaux territoires apparaissent, surgissant du néant.

Naturellement, les humains ont inventé des rites et même érigé des cultes visant à vénérer ces dieux. L’église des Laudateurs ou les adeptes du dieu céleste par exemples. Et de nombreuses autres croyances, comme la foi des Disciples de Jehanu ou les traditions animistes de la Sororité incluent des références et même parfois des prières à Père Nuages et Mère Sylve. Cependant, si leur existence est incontestable, il apparaît néanmoins futile à la majorité des gens de leur rendre un culte. Après tout, nul n’a jamais pu comprendre leurs motivations avec certitude, ni n’est parvenu à communiquer avec eux. Le paradoxe des dieux de Chiaroscuro est que leur existence est donc évidente pour tout le monde, que l’on en vient très souvent à s’interroger à leur propos, mais que ceux qui leur vouent réellement un culte sont en proportion très peu nombreux.

dimanche 18 novembre 2012

FIMAJE


Je serais présent sur le FIMAJE à Antibes le week-end prochain. Notamment pour tenir le stand Forgesonges avec Olivier Sanfilippo mais aussi, pourquoi pas, pour faire une ou deux démo de Chiaroscuro ;)

jeudi 15 novembre 2012

Carte n°1


La carte couleurs, format A3, pour un premier essai d'impression. Elle a été réalisée par Sordan, qui a également conçu le logo Chiaroscuro et la bannière du blog.


Une petite partie de cette même carte, dans le détail.

mercredi 7 novembre 2012

Maranteo

Le Destin des Maranteo

Il s'agit du titre d'une petite campagne test, en cours à l'heure actuelle, qui va me permettre à la fois de passer le système à l'épreuve du feu et d'en profiter pour réviser, détailler ou corriger certaines choses dans le contexte.

Le Destin des Maranteo tourne autour d'une petite maison noble de l'Empire de Celalta, qui se retrouve plongée dans un complot dont ni les responsables, ni les objectifs ne sont initialement connus des joueurs. Cette courte campagne de type bac à sable laisse beaucoup de place aux actions et décisions des joueurs et il faut reconnaitre que nombre de détails pointus du système de jeu ne seront probablement pas testés dans cette perspective. Ce qui sera donc l'occasion de proposer d'autres types de scénario en convention ou de manière ponctuelle ;)

Le Destin des Maranteo est organisé autour de six personnages prétirés, qui sont membres à part entière ou au service de la maison Maranteo. Des PJ plutôt jeunes et peu expérimentés, qui vont devoir faire leur preuve à la fois individuellement et en ce qui concerne l'avenir même de leur maison.

jeudi 1 novembre 2012

F.A.Q



Quelques questions pour mieux cerner Chiaroscuro.

Quel est le genre d’univers dépeint ?

Chiaroscuro est le nom d’un monde qui puise dans plusieurs imageries : le médiéval-fantastique et l’antiquité gréco-romaine essentiellement, ainsi que des œuvres précises comme Dying Earth de Jack Vance et les jeux Final Fantasy, parmi bien d'autres. Dans cet univers, l’espèce dominante est l’humanité, et s’il existe d’autres entités douées d’intelligence, elles ont pour la plupart un rôle somme toute marginal.

Quelles sont les points saillants de cet univers ?

Le monde de Chiaroscuro est plat et en lente mais perpétuelle expansion. Il est régi par deux forces complémentaires, le Clair et l’Obscur. Ces forces se manifestent à travers deux entités primordiales, le Père Nuages et la Mère Sylve, qui sont présents en Chiaroscuro mais demeurent énigmatiques et distants vis-à-vis de l’humanité.
Le cadre de jeu est décrit essentiellement à travers la culture du peuple célian et de sa principale nation, l’Empire de Celalta, qui serviront de référence culturelle aussi bien pour les joueurs que le meneur de jeu. Cette culture est un mélange fantaisiste d’éléments sociaux et esthétiques tirés de l’antiquité gréco-romaine, le moyen-âge européen et la Renaissance italienne, mais ces éléments ne servent qu’à donner un certain cachet visuel, culturel et linguistique au contexte, sans réelle correspondance (ou pertinence …) avec notre propre monde.  

Quels sont les axes de jeu envisageables ?

En premier lieu, l’Empire de Celalta  a été durement atteint, à la suite d’une guerre civile qui remonte à une dizaine d’années et l’a privé d’une bonne partie de ses territoires. Il est donc possible de mettre en scène des intrigues politiques en considérant les péripéties et opportunités liées à un pouvoir historique affaibli, face à l’essor d’une alliance qui est elle-même riche en tensions internes. Les joueurs pourront alors incarner des personnages de la noblesse célianne, ou des vassaux de cette même noblesse, dans cette course au pouvoir.

-Le fait que la guerre civile ne remonte qu’à quelques années donne également diverses possibilités dramatiques impliquant les personnages ou leurs familles : dissensions, rivalités, vengeance, tragédie...
Ces mêmes  intrigues peuvent également donner l’occasion aux joueurs de chercher des savoirs divers (techniques de combat, magie, secrets artisanaux ou savoirs antiques) susceptibles de leur être utiles directement, de servir à leurs maîtres ou d’être revendus.

- On peut aussi incarner des personnages plus proches du concept classique d’aventuriers. Les personnes influentes ont toujours besoin d’hommes de main, et certaines communautés sont la proie de hors-la-loi ou de pillards qui profitent des rivalités entre les puissants. Et les gentilshommes de fortune sont par essence des gens qui espèrent bien s’élever au dessus de leur condition, ou qui se targuent d’embrasser une cause qui donne un sens à leur existence.

- Il est également possible d’affilier les personnages joueurs à un culte, une école de magie ou un autre groupe ésotérique relativement fermé. Ces groupes ont des ambitions, des secrets et des rivalités, sans compter qu’ils sont souvent impliqués dans les luttes politiques.
Enfin, Chiaroscuro fournit diverses pistes et propositions pour mettre en scène des menaces extérieures à l’Empire ou qui revêtent un caractère plus épique.

Ainsi, on peut envisager différents types d’histoires, et d’ambiances ?

Tout à fait. Chiaroscuro n’est pas un univers qui se veut générique mais il vise à dépeindre un monde dense et multiple, quand bien même on le décrit surtout à travers une culture donnée. Il offre donc diverses problématiques et laisse la place au meneur pour les entremêler, ou créer les siennes. De ses choix découleront les enjeux et le ton donné aux parties.

Quelles peuvent être les origines des personnages ?

Pour l’essentiel, Chiaroscuro s’attache à décrire les célians, c'est-à-dire les humains descendants des  tribus qui ont fondé l’Empire, et dans une moindre mesure des peuples voisins qui ont été assimilés en son sein ou entretiennent des contacts réguliers avec les célians. Les personnages peuvent aussi bien être nobles que roturiers, et même avoir une certaine importance si le meneur le souhaite. Il sera possible par la suite de concevoir des personnages issus de cultures étrangères, mais pour l’heure, Chiaroscuro se concentre donc essentiellement sur les célians et ceux qui ont adopté leurs traditions.

Quel est le système de jeu utilisé ?

Il s’agit d’un système dédié, utilisant des dés classiques à six faces et dont la mécanique accorde une grande importance aux forces du Clair et de l’Obscur. Il repose également sur la notion de savoirs secrets, la plupart des effets magiques, techniques de combat ou secrets artisanaux, par exemple, étant soigneusement préservés par leurs détenteurs.  Ainsi, ces savoirs ne sont pas seulement liés aux caractéristiques ou aptitudes des personnages mais sont généralement réservés à des gens que leurs détenteurs considèrent comme dignes de confiance, loyaux, ou suffisamment généreux à la dépense. En le disant plus clairement : si un joueur peut faire évoluer son personnage à sa guise en tirant partie du système d’expérience, un certain nombre de secrets et de techniques ne lui seront accessibles que si son personnage connaît leur existence, et parvient à donner des garanties (argent, services, allégeance…) à ceux qui les détiennent.  A moins qu’il ne s’efforce de retrouver des secrets oubliés ou légendaires…

Vous avez parlé de forces et d’entités primordiales, mais encore ?

Père Nuages et Mère Sylve sont considérés comme les créateurs du monde de Chiaroscuro par nombre de gens, la manifestation même des principes abstraits  du Clair et de l’Obscur. Mais ils semblent être des créateurs pour le moins indifférents, en particulier en ce qui concerne les humains. Si de nombreuses croyances ont vu le jour les concernant, il existe bien d’autres formes de philosophies ou de religions : cultes rendus aux esprits de la nature ou aux ancêtres, doctrines métaphysiques, personnages historiques divinisés... l’Empire se soucie peu des croyances de chacun, du moment qu’elles ne menacent pas l’ordre établi. Le Clair et l’Obscur empruntent quant à eux de manière très simplifiée à la symbolique taoïste et fonctionnent donc comme des principes immanents, des forces opposées et complémentaires.

Et si nous parlions de la magie ?

Elle existe sous diverses formes :  pratiques animistes antiques, magie quarte basée sur la symbolique des saisons et des éléments, invocations enseignées dans l’Eglise Séraphique qui est l’héritière de secrets ayant détruit une puissante civilisation … Il existe également des pratiques magiques légendaires, interdites ou oubliées, voire dont l’existence même est sujette à caution : la nécromancie, les rites des mystérieux fuligines, l’alchimérie qui permet de créer des êtres vivants ainsi que la démonologie venue d’au-delà des mers. 
Les personnages joueurs qui le désirent pourront apprendre une ou même plusieurs formes de magie dans la mesure, là encore, où ils ont  accès à des sources fiables et où l’on accepte de leur dispenser ce savoir.

Que peut-on croiser à part des humains ?

Bien que l’humanité soit la seule espèce dont les joueurs puissent incarner des membres, il existe un certain nombre d’êtres exotiques sur Chiaroscuro. Les clairières de l’immense forêt de Primasilva abritent des licornes, certains tombeaux sont hantés par des spectres et l’on évoque parfois les pactes avec des entités démoniaques. Il existe également des êtres créés de toutes pièces par l’humanité comme les hommes-loups Lykres, mais seuls les humains ont bâti des civilisations, des cités, etc.
Cependant, il est utile de rappeler que Chiaroscuro est un monde en perpétuelle expansion. S’il le désire,  le meneur a donc toute latitude pour confronter ses joueurs à une menace nouvelle, qui peut être une espèce non-humaine intelligente et ambitieuse provenant des régions les plus éloignées par exemple.

Présentation

Depuis toujours, le monde plat de Chiaroscuro est régi par deux entités distantes et énigmatiques, le Père Nuages et la Mère Sylve, qui incarnent les forces complémentaires et entremêlées du Clair et de l'Obscur.
Plusieurs civilisations humaines ont vu le jour sous le regard de ces dieux mystérieux, qui les ont laissé évoluer à leur guise, pour des raisons qui restent les leurs. Durant ce dernier millénaire, l'Empire de Celalta a rayonné jusqu'à devenir une nation des plus puissantes. Mais après la puissance est venue la décadence et finalement la chute.
Il y a une décennie à peine, la guerre civile a brisé l'Empire en deux. Déjà, les anciennes maisons rivales qui le composaient et qui conclurent une paix fragile s'entredéchirent. Et de nouveaux conflits sont sans doute à prévoir.
Tandis que certains goutent les saveurs de l'amertume, d'autres sont inspirés par le parfum de l'ambition et complotent, cherchant à briser le pouvoir de leurs ennemis ou à asseoir le leur. Les antiques savoirs perdus, les techniques des maîtres artisans, les secrets de famille ou les mystères ésotériques ne sont que des outils de plus dans les plans de ces hommes, puissants ou cherchant à le devenir.
Les dieux continuent à s'occuper de leurs incompréhensibles affaires et n'accordent qu'une vague attention à tout cela. Comme ils l'ont toujours fait. Comme ils le feront toujours.
Et, car telle est leur nature, les hommes une fois encore cherchent à exaucer leurs désirs. De puissance. De richesse. Certains se rassemblent pour former des coteries. D'autres deviennent condottieri et louent leur talent à l'épée. Les familles nobles se raccrochent à leur richesse naissante ou aux vestiges de leur grandeur disparue et leurs héritiers tentent de préserver leur avenir. Nombreux sont les gens du peuple qui cherchent de nouveaux pouvoirs, ou de nouvelles allégeances. Et rares sont ceux qui tentent de s'abreuver à l'histoire ou aux évidences depuis longtemps connues.

Il en va du cœur de l'homme comme il en va du monde. Clair et Obscur à la fois.
Comme il en a toujours été
Comme il le sera toujours.

Et le monde continue son chemin.

Bienvenue !

Ce blog est dédié au jeu de rôles Chiaroscuro, en cours de création.
A très bientôt pour nos premiers articles :)