samedi 21 décembre 2013

Gavril Aelius

Gavril est le chef de la maison Aelius, vassale directe de la dynastie impériale des D'Ambrosia. Depuis des siècles, les Aelius dont la devise est "servir la grandeur mais ne jamais être servile" constituent la majeure partie de la garde impériale.

Gavril aurait pu se contenter de son titre de Comte Aelius, mais il est également le praetor qui dirige les protecteurs de la dynastie impériale. Le vieux guerrier ne quitte jamais son glaive et son regard fouille sans cesse les alentours. Rares sont ceux qui apprécient sa compagnie à la cour, car il est connu pour son franc-parler et se montre souvent de mauvaise humeur, en particulier quand il boit. Pour autant, le chef de la maison Aelius est en réalité un homme qui - à l'instar de nombreux habitués du palais impérial - dissimule quelques petites surprises...

Illustration : Akae

jeudi 5 décembre 2013

Montelegio





La cité perchée de Montelegio tire son nom d'une bataille antique qui se déroula au pied du pic et consacra l'une des premières victoires d'importance des légions de Celalta. La petite ville est par la suite devenue un lieu symbolique important de la puissance militaire celaltane. A l'époque actuelle, on peut y trouver un grand nombre de statues et de frises commémorant les conquérants du passé, ainsi qu'une académie militaire des plus réputées.

dimanche 17 novembre 2013

Avancement (2)



1) Avancée des textes
Le livre de base aura pour titre définitif Chiaroscuro - Imperium.

A l'heure actuelle, les textes écrits par votre serviteur sont terminés et en cours de relecture par l'équipe de volontaires bénévoles (qui ont dans leur grande majorité participé aux playtests du système). Des corrections et aménagements de dernière minute sont prévus en fonction de leurs retours, mais à peu de choses près, le livre aura le contenu suivant :

* 571877 signes de background.
Le monde est présenté dans son ensemble et les peuples connus brièvement décrits. Imperium s'intéresse plus en détail aux Célians, un peuple inspiré des Romains de l'antiquité et des Italiens de la Renaissance. Les Célians ont fondé l'Empire de Celalta, qui sert à l'heure actuelle de centre de gravité au projet Chiaroscuro, de même que la Ligue constituée par les provinces du nord qui ont fait sécession dix ans plus tôt. Les autres peuples et cultures présentés seront développés de manière exhaustive par la suite.
Les différentes croyances des Célians sont également abordées en détails, de même que leurs institutions, us et coutumes. Imperium s'attache également à décrire les principales maisons nobles qui composent l'Empire et la Ligue.
Enfin, quelques éléments sont fournis pour aider le Meneur à concevoir les coulisses de l'univers en fonction de ses goûts et quelques secrets en tous genre sont dévoilés pour les amateurs.
Le background est rédigé entièrement à l'intention du Meneur.

* 274884 signes de système de jeu
La création de personnages Célians et leur progression sont détaillées. Les différentes mécaniques spécifiques au jeu (l'utilisation du Clair et de l'Obscur, les Arcanes et Mystères qui influent sur les compétences, les effets de l'astrologie sur les jets de dé...) sont également expliquées. Enfin, plusieurs formes de magie (la magie quarte basée sur les éléments, l'invocation séraphique, la magie animiste et l'enchantement du glyphe) sont également décrites et immédiatement utilisables. La suite du projet mettra d'autres formes de magie en avant et approfondira le système présenté dans Imperium. La création des personnages issus d'autre peuples sera également proposée ultérieurement.


 
* 140561 signes pour les deux scénarios
- "une heureuse occasion" est le prélude à la campagne officielle Chiaroscuro. Cette campagne intitulée "le destin des Maranteo" sera centrée sur la survie d'une petite maison noble de l'Empire de Celalta, victime d'un complot dans lequel elle n'est qu'un élément destiné à être sacrifié.
- "les dauphins d'Adranto" quant à lui est un scénario autonome qui concerne les activités d'un petit groupe de criminels incarnés par les joueurs. Ils sont basés au Dauphin d'Argent, une taverne de la cité méridionale d'Adranto.

* 29043 pour les douze PJ prétirés.
Chaque scénario possède six personnages prêts à jouer. Ils permettent d'illustrer le système de jeu, et constituent également de possibles PNJ pour les Meneurs qui préfèrent que les joueurs créent leurs propres personnages. Les scénarios peuvent être tout aussi bien joués avec ou sans ces PJ prétirés.


Au total le signage actuel est de 1.016.365 signes. Les relectures progressent régulièrement mais les textes seront petits à petits amenés à leur version finale et définitive dans les mois qui viennent.

2) Illustrations et maquette
Les deux illustrateurs et le maquettiste du projet vont désormais pouvoir travailler les coudées franches, au fur et à mesure que la maquette finale et la pagination prendront tournure. Le rythme au niveau des illustrations va donc s'accélérer et certaines vous seront bien évidemment proposées sur le blog, pour le plaisir des yeux et afin de suivre l'avancée des travaux. Il s'agit du gros chantier en cours qui permettra de finaliser l'ouvrage. Les nouvelles dans ce domaine viendront donc sous forme d'illustrations présentées aux visiteurs dans les semaines qui viennent.

3) Édition
A moins d'un problème majeur qui nous en empêche, le projet Chiaroscuro sera auto-édité. Le début de l'année 2014 sera donc l'occasion de mettre en place la structure éditoriale définitive. Ensuite, l'équipe réfléchira tranquillement en fonction des informations disponibles sur les modalités d'impression et de distribution. Lorsque le premier ouvrage, Imperium, sera prêt à être imprimé, un appel à souscription sera lancé. La souscription sera donc mise en place dans la dernière ligne droite, une fois que nous serons certains d'en avoir fini avec la phase création/mise en forme et que nous aurons une idée précise des coûts effectifs.
A l'heure actuelle, il m'est difficile de donner un calendrier plus précis, pour deux raisons :
- d'abord parce que le gros du travail qui reste à faire sur l'ouvrage initial du projet concerne deux domaines dans lesquels je n'ai guère d'expérience : illustration et mise en maquette.
- ensuite parce qu'il y a un certain nombre de contingences administratives et financières que nous ne pouvons pas encore traiter en détail.
Au fur et à mesure que nous avancerons, nous vous fournirons les informations les plus pertinentes à notre disposition.

4) la suite
Le livre de base, Imperium, sera suffisant au Meneur pour faire jouer à Chiaroscuro. Toutes les règles incontournables y figureront, de même que les éléments contextuels essentiels. A l'heure actuelle, j'ai commencé à travailler sur les textes de la campagne "le destin des Maranteo". Elle se présentera sous la forme d'un livret qui sera proposé avec l'écran officiel du Meneur.
Enfin, le deuxième ouvrage majeur de la gamme Chiaroscuro, Meraviglie, est dans sa phase de structuration. Meraviglie ("Merveilles" en français) sera un ouvrage centré sur l'exotisme. Les autres peuples abordés brièvement dans Imperium, les créatures fantastiques en tous genre, de nouvelles formes de magie et quelques autres petites choses formeront son contenu. Les textes eux-mêmes n'ont pas encore commencé à être écrits, mais les notes prises au cours des deux dernières années sont réorganisées et les choix éditoriaux principaux sur les contenus sont proches. Il est possible que Meraviglie contienne également un scénario. L'idée initiale est posée, mais il est encore bien tôt pour s'avancer vraiment sur ce point.

5) Conventions
Je serais présent sur les salons suivants dans les mois qui viennent.
- samedi 23 et dimanche 24 Novembre 2013, à Antibes, au FI.MA.JE.

- Vendredi 28 Février 2014, Samedi 1er Mars et Dimanche 2 Mars, au F.I.J, à Cannes.


- très probablement à la Lice Ludique de Marseille, en Juin, mais je ne connais pas encore les dates. J'y serais présent sous réservé que les organisateurs aient une petite place pour moi et que cela ne tombe pas au mauvais moment par rapport à d'autres contraintes calendaires. Plus d'infos sur la Lice dés que j'en aurais.

Outre que je présenterais Chiaroscuro sur ces conventions, j'y proposerais également des séances de démonstration. Lorsque les dates correspondront à celles de l'Esteren Tour, j'aurai aussi ma casquette d'ancien auteur sur les Ombres d'Esteren, évidemment. Bref, on aura de quoi causer un peu si l'envie vous prend. Et puis, ce sera aussi l'occasion de retrouver d'autres amis créatifs. De parler un peu boutique, boire un pot, rigoler un coup, ce genre de choses...

dimanche 13 octobre 2013

dimanche 22 septembre 2013

La Magie



Dans le jeu Chiaroscuro, plusieurs formes de magie sont connues et peuvent être employées, avec diverses contraintes, par les joueurs.

* Magie animiste :
Les traditions animistes, qui relient l'homme à la nature et aux esprits qui l'entoure, ont permis le développement par l'humanité des premières opérations magiques, dans un passé lointain et brumeux. Ces traditions existent sous de multiples formes, liées aux croyances et coutumes des peuples qui les ont perpétué, mais les capacités qu'elles offrent peuvent être déclinées selon cinq voies :
- la voie des saisons permet d'agir directement sur l'environnement et de façonner la magie ambiante afin d'obtenir des effets analogues à ceux des sorts et sortilèges que l'on peut trouver dans la plupart des univers heroic-fantasy. Ces effets sont cependant tributaires des cycles naturels.
- la voie de l'animal concerne tout ce qui relève de la communication entre l'homme et les animaux, mais permet également de tirer partie des valeurs symboliques que l'on rattache aux espèces animales. Elle ouvre donc la possibilité au pratiquant d'amplifier ses propres facultés physiques, et même de prendre la forme d'un animal.
- la voie des plantes de son côté s'intéresse davantage à la croissance végétale, mais elle donne également accès à des pouvoirs concernant la nature environnante et l'herboristerie.
- la voie spirituelle permet d'entrer en contact avec les esprits omniprésents en Chiaroscuro. Grâce à eux, il est possible d'obtenir de l'aide sur certains jets de dés et l'on peut par ailleurs les interroger afin d'obtenir des informations sur ce qu'ils ont pu observer.
- enfin, la voie sympathique (ou voie de l'envoutement) permet d'influencer les réactions, l'esprit et le corps d'autres personnes par le biais de la magie, pour guérir ou à des fins plus néfastes.

* Magie du glyphe
Enchanter des objets, ou des personnes, est possible par bien des moyens, mais seule la magie du glyphe permet un enchantement durable. Elle s'exprime à travers des symboles écrits ou picturaux et fait d'emblée son apparition lorsqu'une culture humaine développe l'écriture ou tente de communiquer de manière pictographique. Chaque culture possède ainsi ses propres signes, symboles et caractères aux pouvoirs ésotériques, proches mais distincts de ceux qu'elle utilise pour communiquer au quotidien. Tous les objets magiques sont donc l'objet de complexes procédures de gravure ou d'inscription, mais le glyphe peut également s'employer pour réaliser des tatouages, ou des calligrammes. Là encore, chaque peuple a ses propres traditions en la matière. Les Célians répugnent à l'emploi du glyphe sur des êtres vivants, par exemple, alors que les chamanes du Brumaire sont le plus souvent illettrés mais n'hésitent pas à tatouer de puissants enchantements sur les guerriers de leur peuple...

* Magie d'invocation
Monopolisée par l’Église Séraphique depuis la fin de l'Hégémonie, cette magie puissante permet par un entrainement rigoureux de s'imprégner de formules complexes liées à l'un des cinq archétypes séraphiques que développèrent les anciens mages hégémoniens. Il est alors possible de façonner l'énergie magique et de donner corps à ce concept, donc d'invoquer un Séraphin qui servira fidèlement son créateur et combattra pour lui. Cependant, la destruction d'Ikonia - qui provoqua la fin de l'Hégémonie - par les cinq Grands Séraphins rend aussi cette magie potentiellement très dangereuse. L’Église Séraphique traque sans relâche ceux qui volent ses secrets, ou qui renient leur engagement auprès d'elle. Elle s'efforce de contrôler le pouvoir de l'invocation et loue les services de ses prêtres assermentés à ceux qui veulent en disposer.

* Magie quarte
Façonnée par les érudits de Celalta lorsqu'elle était au sommet de sa puissance, la magie quarte a puisé dans la Voie des saisons de la magie animiste et s'est efforcée de la rendre moins capricieuse, moins tributaire des cycles naturels et plus malléable. Les magistères quartes sont ainsi devenus capables de façonner des sortilèges qu'ils peuvent enseigner et partager à leur guise, donnant naissance à une multitude d'écoles qui rivalisent pour obtenir élèves, ressources et découvertes. Les magistères quartes se rapprochent beaucoup du concept des "magiciens" rencontrés le plus souvent dans le jeu de rôle.


 (Velia Barieni, magistère quarte et médecin. Employée par la maison Maranteo)


D'autres formes de magie existent, ou ont existé avant de tomber dans l'oubli, mais elles ne sont pas détaillées dans le livre de base. Elles comptent peu de pratiquants et ceux-ci agissent le plus souvent en secret, parce qu'ils s'avèrent gênants sur le plan politique ou agissent à l'encontre des coutumes et des lois.  
- l'alchimérie permet de créer des êtres vivants, et même des hybrides intelligents. Les anciens alchiméristes furent vaincus par l'Hégémonie mais leur savoir et leurs créations n'ont pas totalement disparu. Les hommes-loups Lykres, par exemple, vivent dans les plaines froides du Pays Déchu, affranchis de la domination de leurs créateurs disparus.
- la nécromancie ouvre la voie au monde des morts et permet de communiquer avec les défunts. Comme on peut l'imaginer, elle offre également la possibilité d'animer les cadavres et s'intéresse à divers moyens de prolonger la vie, ou en tous cas l'existence. Les Célians croient en l'existence du morimaterium (le pays des esprits morts) et leur culture a développé des rites complexes afin de s'assurer que les défunts sont laissés tranquilles.
- la démonologie est originaire du Seifar, le continent désertique à l'est. Elle est quasiment tombée dans l'oubli mais quelques Seifarai la pratiquent encore, après des siècles de perversion et de décadence qui ont amené la plupart à y renoncer définitivement. Les démons de Chiaroscuro sont des entités énigmatiques, manipulatrices et qui tiennent à la fois de l'associé machiavélique et de la divinité mineure qui exige culte et sacrifices en échange de ses faveurs. Les Seifarai n'ont fait aucun effort pour répandre la démonologie, mais des bribes de connaissances interdites ont cependant filtré et ont été reprises puis développées ici et là.


dimanche 18 août 2013

Celalta

Une vue de la capitale de l'Empire de Celalta, centrée sur l'Insula Palatina, le quartier patricien au milieu du fleuve Mirillia.

Les tours que l'on peut voir sont celles du palais impérial, mais la majorité des maisons nobles de l'Empire ont également fait construire des édifices de ce style, qui va vu le jour ici-même il y a plusieurs siècles.



dimanche 28 juillet 2013

Esclavage



L'asservissement existe sous deux formes dans les provinces céliannes. La plus répandue, en ce qui concerne les Célians eux-mêmes, est l'indenture. C'est-à-dire un asservissement de durée temporaire qui permet à un débiteur de rembourser ses dettes par son travail. Un grand nombre de délits ou de crimes mineurs peuvent êtres sanctionnés par l'indenture. Il existe donc des établissements pénitentiaires administrés par les autorités judiciaires et qui fonctionnent pour l'essentiel comme des camps de travaux forcés. Les délinquants et criminels qui y résident constituent une main d'oeuvre largement employée dans les grands chantiers d'intérêt public.
L'autre forme d'esclavage, permanente quant à elle, frappe les criminels déchus de leur citoyenneté ainsi que les étrangers à l'empire capturés à la guerre ou achetés.
Les plébéiens autant que les nobles peuvent détenir un esclave, ou un contrat d'indenture. La loi protège esclaves et indenturés auxquels il est interdit d'infliger des mutilations ou la mort. Les indenturés continuent à jouir partiellement de leurs droits de citoyens célians et peuvent également porter plainte si l'on use de violence contre eux, à condition qu'ils parviennent à prouver qu'ils n'ont pas provoqué cette violence en tentant de se soustraire à leurs obligations ou en commettant un acte délictueux. Les esclaves quant à eux sont sous l'entière responsabilité de leur maitre et il peut les vendre en guise de compensation ou les faire fouetter si cela lui convient.
Avec le temps, l'indenture a discrètement évolué de manière à devenir permanente dans de nombreux cas. Le biais le plus simple pour y parvenir est d'imposer à l'indenturé des frais divers qui gonflent artificiellement sa dette. Ainsi, si la loi oblige celui qui détient le contrat d’un indenturé à le nourrir et le loger dans des conditions minimales, il suffit généralement de rendre ces conditions assez pénibles et de proposer à l’indenturé de bénéficier de services de qualité un peu meilleure, mais "payants" pour embrayer le mécanisme infernal… lorsque la guerre civile eut lieu, elle s'accompagna d'un certain nombre de soulèvements populaires, car si les indenturés de noble naissance peuvent souvent compter sur une protection de principe contre de tels abus, tel n'est pas le cas des plébéiens. Certains patriciens sont même parvenus à asservir de manière permanente toute une partie de leurs sujets plébéiens par le biais d'abus en tous genres, instaurant et prolongeant l'indenture. Plusieurs guildes eurent physiquement maille à partir avec la soldatesque dans de telles occasions, et furent dissoutes après que leurs meneurs aient été emprisonnés, asservis ou exécutés. 


 (Nerio Ferrovecchio, ancien contrebandier, indenturé affranchi pour devenir espion au service de la maison Maranteo)

La situation actuelle est plus complexe car au sein de la Ligue (et même parmi les maisons restées loyales au trône impérial), divers seigneurs patriciens ont décidé de s'impliquer davantage dans la protection et le bien être de leurs sujets. A la fois par peur et par calcul, le plus souvent. Depuis l'armistice qui a marqué la reconnaissance de fait de la Ligue, il s’est aussi produit en plusieurs occasions des évènements regrettables, durant lesquels des nobles furent capturés et vendus comme esclaves, lorsqu'ils avaient eu le malheur de se rendre sur des terres "ennemies". L’Empire comme la Ligue se considèrent en effet comme deux nations distinctes, mais suivent la même loi qui dit que seuls leurs citoyens sont protégés contre l’esclavage…  
Cependant, malgré le ressentiment lié à la guerre civile et à de tels actes, des accords ont été passés afin que les Célians ne soient plus frappés par de telles mesures, qu'ils soient sujets impériaux ou citoyens de la Ligue. Les Cinq Cités ont même initié des réformes juridiques visant à adoucir les peines d'esclavage de leurs propres citoyens, mais les impériaux les plus cyniques n'ont pas manqué d'évoquer que dans le même temps, l'indenture pour fraude fiscale ou vol de nourriture était par exemple de plus en plus fréquente dans les parages de Laudano …et de dénoncer tout cela comme de la manœuvre opportuniste et hypocrite.

vendredi 12 juillet 2013

Couverture

Et voici deux essais de couverture, réalisés par le talentueux Akae.


Rien de définitif, notamment au niveau du positionnement du titre et du logo, mais ça en jette, pas vrai ?